15 Mai RECUPÉRÉZ VOS JAMBES APRÈS UN MARATHON

Avez-vous l’intention de courir un marathon? Maintenant vous devriez savoir que courir un marathon signifie un grand effort physique pour le corps de toute personne avec cet objectif. Alors que presque tout le monde avec l’intention de participer dans une preuve comme ça pourrait l’attendre avec la préparation et l’entraînement adéquat, nous ne devons pas sous-estimer que courir 42 km c’est un défi physique et mental énorme.

Nous vous avons donné déjà avant des conseils pour préparer une preuve de longue distance, surtout pour les moments avant de la course. Dans cet article on veut parler de la post-compétition. Qu’est qu’on peut faire pour aider à notre corps à dépasser tel défi ? Ici il n’y a pas de distinctions, autant que vous-êtes un coureur d’élite ou en coureur amateur, courir 42 kilomètres vous produira une douleur significative qu’affectera votre mobilité pendant les suivantes heures et jours. Au moment que vous passiez la ligne d’arrivée commencera un nouvel objectif : réduire les douleurs musculaires de votre corps.

Combien de temps tardent les muscles pour se récupérer?

Bien que ces douleurs puissent disparaître après quelques jours des soins intensifs, il est important de savoir que les dommages musculaires produits lors d’un marathon, ne se guérissent pas si vite. C’est-à-dire, vous pourra marcher sans douleur mais la rééducation de vos muscles sera plus lente.

Dans une étude*, après la biopsie des muscles des coureurs avant et après la course, il a été constaté qu’autant pour l’entraînement que pour un marathon, il est produit une inflammation et nécrose des fibres musculaires qui concerne à la force musculaire jusqu’aux 14 jours après du marathon. C’est-à-dire, les muscles seraient jusqu’aux 14 jours pour récupérer les conditions antérieurs à la preuve. 

GelRecuperador200ml

Disponible en 100ml, 200ml et 1L

Il est donc important que, pendant les semaines après la course vous prenez soin au plus de votre corps et le permettez de se récupérer du grand effort physique que signifie courir 42 kilomètres d’une rangée. Dans ce sens, OXD recommande repos et planification d’une manière intelligente dans les prochaines entraînements, surveillez votre alimentation et aider à la récupération musculaire avec automassages de Gel Récupérateur à l’Arnica et l’Harpagophytum, deux ingrédients connus par leur effectivité pour combattre la bosse et relaxer la musculature auxquels la médicine traditionnel attribue propriétés anti-inflammatoires et apaisantes.

 

* Muscle fiber necrosis associated with human marathon runners. (Hikida et al)

 

 

 

 

Sans commentaires

Publier un commentaire